a_meule_1200 bief_1200 c_plaque_1200 hameau_1200 meuniers_1200

Tout commence vers les années 1800, lorsqu’un moulin est construit pour la fabrication d’outils utilisés dans la vie quotidienne des fermes de la vallée. Il s’y pratique alors la taillanderie.

C’est un moulin à martinet tel qu’on peut le voir encore en action aujourd’hui aux Forges de Pyrène à Montgaillard prés de Foix : un gros marteau qui va permettre de forger les outils est actionné par la force de l’eau. Cette eau est conduite de la rivière jusqu’au moulin par un bief (prise d’eau)

Pour forger ses outils, le taillandier devait utiliser le charbon extrait de la terre car les forêts locales étaient déjà surexploitées à cette époque pour la production de charbon de bois.

Vers 1860, sous Napoléon III, le moulin devient moulin à farine. Il est possible de se faire une idée de son fonctionnement en visitant le Moulin de Buret (Pays de Foix) qui a été restauré et qui est contemporain de celui-ci.

C’est en 1953 que le moulin du Quié cesse toute activité : le dernier meunier s’appelait Gervais Portet.

Nous trouver !

Moulin du Quié, 10 route de Micou, Martinet de Tourié 09000 Ganac

Contactez Annick

(+33) 05 61 03 53 09
annick.de.ganac@wanadoo.fr

Nos partenaires